25.10.05

Goal : Naissance d'un prodige

Film britannique réalisé par Danny Cannon, avec Kuno Becker, Alessandro Nivola, Marcel Lures... 2 h

Santiago Munez est un gamin des rues comme on en trouve à foison au Mexique, son pays d'origine. Contraint d'immigrer aux States, élevé entre son père et sa grand-mère, il enchaîne les petits boulots. Mais sa vraie vie se trouve du côté des terrains de foot (pardon, de "soccer"), sport pour lequel il a un réel don. Il aurait pu en rester là si un ex joueur et sélectionneur anglais ne l'avait pas repéré. Devenir footballeur professionnel, et en Angleterre, de surcroît ? Personne n'y croit, lui y compris. Peu à peu, ce qui était un rêve placardé sur les posters de sa chambre commence à devenir réalité. Cependant, le chemin qui le mènera dans le monde des pros sera semé d'embûches (et c'est peu dire) ...

Premier volet de la saga Goal, qui en comptera trois (les deux suivants mettrons en scène un détour par le real de Madrid puis la coupe du monde 2006), ce film décrit donc la poussée d'un jeune champion du ballon rond. Le problème, c'est que c'est dit dans le titre, alors forcement, on s'y attend un peu ... Le scénario semble contraint de déployer des trésors d'imagination pour rendre la tâche insurmontable. Santiago parait à deux doigts de tout arrêter une bonne douzaine de fois (on exagère à peine) ! Si bien que toute la salle de cinéma pousse un "ouf" de soulagement quand il marque, enfin, son but (certaines on même applaudi, c'est dire ...). Le film échappe à pas mal de clichés auxquels on peut s'attendre, et la vision qu'il renvoie du foot pro est assez crédible. Evidemment, le côté sucess-story et son lot d'émotions bien rodées peut énerver, mais le héros attachant et quelques trouvailles sauvent l'ensemble (on découvre par exemple que Santiago est asthmatique, fort non ?). Espérons que les deux prochains épisodes feront aussi bien, voire mieux, que ce bon divertissement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Donnez votre avis !