3.11.06

Ne le dis à personne

Film français réalisé par Guillaume Canet, avec François Cluzet, Marie-Josée Croze, André Dussolier... 2h 05. Sortie le 1er Novembre 2006.

Huit ans que sa femme Margot est morte, et Alexandre Beck ne s'y fait toujours pas. C'était un soir d'été, ils se baignaient dans un lac et puis... des cris, un coup sur la tête, et rien. Au réveil à l'hôpital, on lui annonce que sa femme a été assassinée par un tueur en série. Ce huitième anniversaire macabre a pourtant une teinte particulière : deux cadavres ont été déterrés au bord du lac. L'enquête est relancée, et Alex est de nouveau soupçonné d'avoir tué sa femme. Surtout, il reçoit un mail qui l'invite à visionner une webcam. En signature : "ne le dis à personne". Sur l'image floue, en direct, une bouche de métro, des gens qui passent... Une silhouette se détache : c'est Margot, Alex en est persuadé, sa femme est en vie. Accroché à cet espoir fou, Alex se lance dans une course effrénée vers la vérité.

On se souvient de "Mon idole", le premier film de Guillaume Canet, avec Berléand en psychopathe dans un film étouffant, atypique. Canet a fait son chemin et il a réuni du beau monde pour son deuxième opus. Quel casting ! Cluzet, Dussolier, Berléand, Rochefort, Baye, Scott Thomas... Les autres acteurs moins connus ne sont pas en reste. Tous se sont vu offrir des rôles forts, parfois très secondaires, mais qui donnent toute sa richesse au film. Adapté d'un best-seller, le scénario est brillant, complexe (dans le bon sens du terme), et ne laisse pas de répit au spectateur. La tension est permanente, entretenue par un François Cluzet impeccable, une mise en scène nerveuse et la guitare de -M- (la musique a été enregistrée en live par -M- pendant qu'on lui projetait le film !). On sent la volonté de se réapproprier le genre du thriller -notamment avec l'omniprésence de l'histoire d'amour- sans pour autant rompre totalement avec les codes du genre. Dans la même veine que "Anthony Zimmer", quoique plus emballant, "Ne le dis à personne" est vraiment "une tuerie". Qu'on se le dise.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Donnez votre avis !