29.3.06

La Doublure

Film français réalisé par Francis Veber, avec Gad Elmaleh, Alice Taglioni, Daniel Auteuil, Dany Boon... 1h 25

Pierre Levasseur, PDG milliardaire d'une grande firme, flirte depuis deux ans avec Elena, un sublime mannequin, quand celle-ci décide de le quitter. Tout aurait pu en rester là si la scène de rupture n'avait pas été photographiée par un paparazzi. La relation cachée du patron éclate à la face du monde et surtout à celle de sa femme : il doit à tout prix sauver les meubles (d'autant qu'elle détient 60% de l'entreprise). Aidé de son avocat, Levasseur invente un alibi risqué en lui faisant croire que la top model accompagnait un autre homme, au visage "flouté" sur la photo. Il décide de le retrouver pour lui faire endosser le rôle de doublure en hébergeant Elena chez lui, comme s'ils formaient un véritable couple. Seulement voilà, notre homme n'est autre que François Pignon, modeste voiturier de son état, et plutôt looser de nature...

Francis Veber étant souvent considéré comme le maître de la comédie française, sa collaboration avec l'incontournable Gad suscitait d'autant plus l'impatience. Le Pignon qu'il incarne est à la mesure de son talent : singulier et irrésistible. Tout en candeur et sincerité, ce Pignon là n'a rien d'un clown comme avait pu l'être Villeret (avec brio) dans Le dîner de cons. Et pourtant la salle se bidonne quand il sort ses répliques désarmantes de bons sens (mention spéciale à la scène des rideaux). Veber n'a pas son pareil pour exploiter tout le comique de cette cohabitation improbable, et un sens aigu du rythme. Alice Taglioni, charmante, redore l'image des tops models avec ce beau personnage très justement interprété. La galerie de personnages secondaires n'est pas en reste (Dany Boon en grande forme, Kristin Scott Thomas parfaite en épouse perverse, Michel Aumont désopilant en médecin hypocondriaque...). On rit sans arrière pensée car cet humour là est franc, jamais lourd. Un vrai bon film.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Donnez votre avis !