25.5.07

Pirates des Caraïbes, jusqu'au bout du monde

Film américain réalisé par Gore Verbinski, avec Johnny Depp, Keira Knightley, Orlando Bloom... 2h 48. Sortie le 23 mai 2007.

Le deuxième volet de la saga Pirates des Caraïbes avait laissé le capitaine Jack Sparrow dans la gueule béante du kraken, sorte de calamar géant à la denture impressionnante. Ses compères, Will Turner, Elisabeth Swann et Barbossa, se lancent à sa recherche dans "l'antre de Davy Jones", c'est-à-dire l'endroit d'où personne ne revient jamais, au delà de la gigantesque chute d'eau qui marque le bout du monde (la Terre étant plate, comme chacun sait). Le risque mérite d'être pris, d'autant que ça chauffe pour nos pirates : le maudit Hollandais Volant s'est rallié à Lord Beckett et décime tout ce que les océans comptent de flibustiers. Seule une alliance des Neuf Seigneurs de la piraterie peut permettre d'arrêter le massacre. Et comme le facétieux Jack fait partie du club, le pire est à craindre...

Après un deuxième volet qui dissimulait à peine son rôle transitoire, visant notamment à introduire de nouveaux protagonistes, on attendait le numéro 3 de pied ferme. D'abord, il convient de reconnaître que cet opus est visuellement hallucinant, un régal, une claque. A côté, Spiderman 3 passerait presque pour un film amateur. Le scénario veut se détacher des deux précédents grâce à cette idée : "Pirates de tous pays, unissez-vous !". C'est dans l'air du temps : nos flibustiers se piquent de politique et c'est une femme qui prend la tête de cette sorte d'Internationale de la piraterie (pour le moins fantasque historiquement). Mais c'est bien Johnny-Jack qui mène la barque, acteur-personnage tellement vendeur qu'on n'hésite pas à le dupliquer, une des trouvailles du film. Petits et grands y trouvent leur compte, l'humour balançant allègrement du comique de geste à l'absurde. Le film familial dans toute sa splendeur, certes, mais une suite supplémentaire serait de trop.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Donnez votre avis !